Spring's End

A young boy who loved soccer as much as he loved to write, Spring’s End tells how John Freund’s joyful childhood is shattered by the German invasion of his homeland, Czechoslovakia. Hoping at first that the conflict and persecution would soon blow over, John’s Jewish family suffers through the systematic erosion of their rights only to be deported to Theresienstadt — en route to the Auschwitz-Birkenau death camp. John’s loss of innocence and suffering are made all the more poignant as his vivid words reveal an unwavering faith in humanity, determined optimism and commitment to rebuilding his life in Canada.

Introduction by Esther Goldberg

En bref
Tchécoslovaquie
Ghetto / Camp de concentration de Theresienstadt
Camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau
Marche de la mort
Tchécoslovaquie d’après-guerre
Projet des orphelins de guerre
Immigration au Canada en 1948

136 pages

Médaille d’or décernée lors des Independent Publisher Book Awards en 2008

Tranche d'âge recommandée
14+
Langue
Anglais

*Si vous êtes enseignant, vous pouvez commander gratuitement les ressources ici.

Photo of John Freund

À propos de l'auteur

John Freund est né en 1930 à České Budějovice (Tchécoslovaquie, aujourd'hui en République tchèque). Durant l'occupation nazie, il a contribué à la rédaction d'un magazine clandestin appelé Klepy (Potins). Des exemplaires originaux du magazine sont aujourd’hui conservés au Musée juif de Prague. En 1948, John a pu immigrer au Canada du fait de son statut d’orphelin de guerre. Il réside à Toronto avec sa femme Nora, une ville dont il apprécie la scène culturelle, les galeries d’art et les musées.

Consulter sur Re:Collection

Into a new world I was brought

by a dream

Never to see blood spilled again 

But can I really throw away

The dreams that soiled my youth?