Plus forts que le malheur

Bronia Rohatiner et Josio (Joseph) Beker ont grandi dans le shtetl polonais de Kozowa. Quand Bronia, 19 ans, a rencontré le beau Josio, elle a été charmée par son assurance et son audace. Séparés quand Josio a été incorporé dans l’armée, puis réunis dans le chaos de la guerre, les jeunes gens ont consolidé leur attachement tandis que les persécutions s’intensifiaient. Lorsque la tragédie a frappé la famille Rohatiner, Josio a su redonner le goût de vivre à Bronia. Après avoir perdu tout ce qui leur était cher, ils ont pu reconstruire ensemble un nouvel avenir.

Préface de Jeanne Beker

En bref
Pologne
Ghetto
Clandestinité
Fuite
Immigration au Canada en 1948
Introduction de Jeanne Beker

160 pages

Tranche d'âge recommandée
14+
Langue
Français

*Si vous êtes enseignant, vous pouvez commander gratuitement les ressources ici.

Photo of Bronia Beker

À propos de l'auteure

Bronia Beker, née Rohatiner, a vu le jour le 9 décembre 1920 à Kozowa (Pologne, aujourd’hui en Ukraine). Après avoir épousé Joseph en 1945, Bronia et son mari ont immigré au Canada en 1948, où ils ont élevé leurs deux filles, Marylin et Jeanne. Bronia est décédée en 2015.

Consulter sur Re:Collection

Photo of Joseph Beker

À propos de l'auteur

Joseph Beker est né le 1er avril 1913 à Kozowa (Pologne, aujourd’hui en Ukraine). En 1948, Joseph et sa femme Bronia ont immigré au Canada où ils ont refait leur vie et élevé leurs deux filles, Marylin et Jeanne. Joseph est décédé en 1988.

Consulter sur Re:Collection

Quand Josio est entré dans ma chambre, il a été stupéfait. Je n’oublierai jamais l’expression de son visage : il ne pouvait pas croire que j’étais en vie. Je ne le comprenais pas moi-même.