Pendant la saison des lilas

Au printemps 1944, alors que l’Allemagne occupait sa Hongrie natale, Anna Hegedűs a à peine le temps de remarquer les fleurs qui s’épanouissent autour d’elle. Un an plus tard, à l’époque où les lilas refleurissent, elle rentre chez elle, à Szatmár, et commence à consigner ses souvenirs, encore vifs et intenses. Ses mots nous transmettent sans détour le quotidien dans le ghetto de Szatmár, à Auschwitz-Birkenau, au camp de travaux forcés de Schlesiersee et lors d’une marche de la mort meurtrière. À 48 ans, Anna a survécu à d’immenses traumatismes dont elle a fait le récit alors qu’elle attendait désespérément le retour des siens.

Préface de Na’ama Shik

En bref
Hongrie
Ghetto
Camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau
Camps de concentration et de travaux forcés
Rédigé en 1945 et publié en hongrois en 1946
Immigration au Canada en 1952

280 pages

Médaille d’or décernée lors des Independent Publisher Book Awards en 2015

Tranche d'âge recommandée
16+
Langue
Français

*Si vous êtes enseignant, vous pouvez commander gratuitement les ressources ici.

Photo of Anna Molnár Hegedűs

À propos de l'auteure

Anna Molnár Hegedűs est née en 1897 à Szatmár (Hongrie, aujourd'hui Satu Mare en Roumanie). En 1921, elle a épousé Zoltán Hegedűs, avec qui elle a eu deux enfants, János et Ágnes. Anna et sa fille ont été détenues ensemble à Auschwitz-Birkenau, fait peu fréquent étant donné l'âge d'Anna et le processus de sélection. Après s’être installée en Israël en 1950, Anna a immigré à Montréal en 1952 où elle est devenue infirmière puéricultrice. Passionnée par son métier, Anna prenait soin des mères et de leurs nouveau-nés pendant une semaine, voire parfois plusieurs mois, et maintenait des liens forts avec les familles. Anna Hegedűs est décédée en 1979.

Consulter sur Re:Collection

Six mois se sont écoulés depuis mon retour à la maison. Six mois d’espoir, d’attente, d’angoisse déchirante et de sombre désespoir.