Dignity Endures (Traduction française à venir)

À son arrivée à Auschwitz-Birkenau, où elle a été déportée de Hongrie, Judith est immédiatement confrontée à la mort, à laquelle elle réchappe grâce aux interventions rapides de sa mère. À l’âge de vingt-quatre ans, séparée du reste de sa famille, la jeune femme peine à rester en vie dans un environnement fondé sur l'humiliation et la déchéance des détenus, où survivre à la violence quotidienne est une question de chance. Alors que sa famille a été décimée, la jeune femme se raccroche aux souvenirs de ceux qu'elle aimait. Se sentant désespérément seule après la guerre, elle s'est efforcée de reprendre sa destinée en main et de trouver un lieu où refaire sa vie. Entrelaçant son récit à celui de ses proches, les souvenirs poétiques de Judith montrent comment elle a gardé le front haut, alors qu'elle traversait l'une des pires tragédies humaines.

Préface de Eli Rubinstein

En bref
Hongrie
Déportation
Camp de la mort d’Auschwitz-Birkenau
Révolte d’Auschwitz-Birkenau
Camps de concentration
Camp de personnes déplacées (Italie d’après-guerre)
Immigration au Canada en 1948
Adaptation à la vie canadienne

192 pages

Tranche d'âge recommandée
16+
Langue
Anglais

*Si vous êtes enseignant, vous pouvez commander gratuitement les ressources ici.

Photo of Judith Rubinstein

À propos de l'auteure

Judith Rubinstein est née en 1920 à Mezőcsát (Hongrie). Après la guerre, elle a passé plus de deux ans dans un camp de personnes déplacées en Italie. En 1948, elle a immigré au Canada avec son époux, Béla, et leur nouveau-né, Robert Eli. À Toronto, elle a mené une existence bien remplie, entourée de ses enfants, Robert et Rochelle, de ses sept petits-enfants et de ses onze arrière-petits-enfants. Judith est l’auteure de plusieurs courtes histoires et de mémoires, elle était une grande lectrice et une conférencière appréciée au Neuberger Holocaust Centre. Judith Rubinstein est décédée en 2013.

What they told us was a lie. After several days of travelling under the most degrading conditions, broken in spirit, hungry and dying of thirst, stripped of our human dignity, we finally arrived in Auschwitz-Birkenau, a place we had never heard of before.